Sélectionner une page

Un projet éolien à Ittre, les questions les plus fréquentes lors de la soirée d’info organisée par Ecolo ce mardi 2/3/2021.

Très beau succès de participation, avec une petite cinquantaine de participants.

Une large majorité était constituée de personnes directement « impactées »par le projet de 5 éoliennes car habitant Haut-ittre, Baudemont ou Bois Seigneur Isaac.

Eddy Defossez le gestionnaire du projet pour Vent d’Houyet l’initiateur du projet, a répondu avec beaucoup de précision et de franchise aux différentes questions et remarques.

Qu’en retenir ?

Tout d’abord «  le déficit d’information » qui a éte largement souligné par les participants. Vent d’Houyet ayant fait ce que la procédure légale leur impose et les habitants regrettant amèrement le peu d’information diffusé par la commune, pourquoi pas d’info dans Le Petit tram ?

Et Ecolo pourquoi pas plus d’information ? Parce qu’Ecolo n’est pas au Collège qui lui disposait des informations. Dès que nous disposions des infos nous les avons diffusées. Nos questionnements au conseil communal n’ayant jamais reçu de réponses.

Pourquoi ce projet à ittre et à cet endroit ?

Parce que les zones favorables au vent ont été répertoriées par la Région wallonne et que cette zone entre Baudemont-Haut-Ittre et Bois seigneur Isaac, autour de l’autoroute, en fait partie, comme la zone du Plateau du Pou que Vent d’Houyet n’a pas étudié.

La commune n’est pas initiatrice du projet.

La zone concernée est effecteviment en bordure d’une zone d’intérêt paysager au Plan de secteur. Ce sont les fonctionnaires responsables qui analyseront les remarques et prendront position.

L’éolien plus polluant que réduisant le CO2 ?

Pour le développeur, l’écobilan de l’éolien est largement positif. L’APERE une association promotionnant les énergies renouvelables tient à votre disposition sur leur site une brochure «  éolien, rumeurs et réalités »

Une enquête publique préalable à l’étude d’incidence. C’est quoi ?

Il s’agit de la première étape d’une procédure complexe. L’idée c’est que d’ici le 5 mars tous les habitants intéressés posent l’ensemble de leurs questions, remarques, préoccupations : distances des habitations respectées ( 4X la hauteur d’une éolienne, palles comprises) ?, quelle hauteur ( entre 120 et 150M en fct de l’étude d’incidence) Bruits, effet stroboscopique, menace pour les oiseaux, terres enlevées à l’agriculture, combien de camions pour les travaux de terrassement et  de construction, utilisation des chemins d’accès, menace pour la biodiversité, les paysages, la perte de la ruralité, de notre identité,……

Des attentes : Simulation photographique de l’implantation envisagée, quel montage financier avec implication citoyennes,…

Quelle procédure et Qui va décider ?

L’ensemble des questions, remarques seront étudiées par un bureau d’étude, estimé compétent et indépendant à travers cette étude d’incidence.

Cette étude avec la demande de permis de bâtir sera soumise à enquête publique d’ici plusieurs mois.

Toute une série d’organismes devront émettre leur avis comme le Collège communal d’Ittre.

Ce sont les fonctionnaires délégués et techniques de la Région wallonnne qui vont statuer en finale.

Des recours par le promoteur ou les « opposants » en fonction de la décision d’accorder ou non le permis pourront être introduits auprès du Ministre wallon ( Tellier et Borsus réunis). Après recours au conseil d’état sont encore possible.

 

Quel montage financier ?

Une « machine » coûte 4,5M€, total 22,5M€ pour les 5.

Les banques financent 80%, le solde est financé par Vent d’Houyet et un montage à déterminer impliquant des citoyens ( La coopérative Energ’Ittre est pressentie), voire les pouvoirs publics ( intercommunales, commune,…).

Vent d’Houyet a les moyens financiers et le « sérieux » du gestionnaire, les quelques perturbations liées à un administrateur délégué peu scrupuleux, ayant été éliminé.

Des intérêts particuliers, des conflits d’intérêt ?

Quelques allusions dans ce sens ont été formulées durant la soirée.

Il est évident que du côté d’Ecolo plusieurs membres dont nos 2 conseillers communaux sont coopérateurs de la coopérative citoyenne Energ’Ittre, comme une soixantaine d’autres habitants par ailleurs, et nous nous ne siègons pas au CA d’Energ’ittre. Normal non que nous nous investissions dans les énergies renouvelables et que nous voulions agir pour le climat.

Et les grands propriétaires terriens ittrois, les « châtelains » mais il va de soi vu l’étendue de leurs propriétés qu’ils sont impliqués,… et alors ? Où est le mal de cofinancer un projet ou de bénéficier de la taxe de la région wallonne sur l’implantation des éoliennes ?

Transmettre vos remarques le 5 mars au plus tard.

Au Collège communal, 2 rue Planchette à Ittre.

Le développeur Vent d’Houyet s’est engagé à prolonger de fait la période de 15 jours, mais le 5 mars est la date légale.

Quelques réflexions-infos générales :

  • La commune d’Ittre a signé la convention des Maires et s’est engagé dans un Plan energie-climat. Celui-ci prévoit de réduire de 40% l’émission de CO2 soit 17000Tonnes. L’éolien apporte potentiellement 8000 Tonnes de réduction de CO2.
  • Bien entendu une balance est à faire entre « les nuisances » de l’éolien et son apport en terme d’énergies renouvelables et apport pour le climat.
  • La perception d’une éolienne est très subjective, certains détestant, d’autres appréciant sa beauté dans le paysage.
  • Généralement les opposants sont nombreux avant l’installation d’un parc éolien, une fois installé la cohabitation se passe généralement bien. A Marbais un parc de 8 éoliennes a été installé il y a une dizaine d’année. Il y a eu un projet d’extension : résultat 1 seule réclamation dans le cadre de l’enquête publique
  • Beaucoup de progrès ont été réalisés au niveau du bruit, de la gestion des effets stroboscopiques, du passage des oiseaux,…( les éoliennes peuvent être arrêtées sous certaines conditions).

Pour Ecolo Ittre

Denis Olivier

Luc Schoukens

Share This