Sélectionner une page

85 logements du 20ieme siècle à Virginal ?

Une enquête publique est ouverte jusqu’au 23 février concernant le projet de lotissement appelé le Clos du Vallon de l’Espinette. Il s’agit d’un lotissement de 85 logements combinant maisons 2, 3 et 4 façades, appartements, maisons pour personnes âgées ou à mobilité réduite, et logement public. Il est situé sur 4 hectares entre le nouveau complexe sportif, la rue de Samme et le sentier 36 qui aboutit prêt du Cimetière.

Il s’agit d’une zone reconnue au niveau urbanistique comme PCA, un Plan d’Aménagement Communal décidé par la commune en 2002. La zone prévoit le complexe sportif, le lotissement et pourrait aussi accueillir une école.
Les logements utiliseraient des briques rouges et du crépi blanc comme matériaux.

Voici la position d’Ecolo Ittre au sujet de ce lotissement:

– Par rapport à la ligne à haute tension, qui surplombe le lotissement, il n’existe à ce jour pas de garantie sur la non toxicité des ondes électromagnétiques par rapport à la santé des futurs habitants. Une distance de 20m de part et d’autre de la ligne devrait être un minimum « raisonnable », un principe de précaution, à respecter.

– la gestion énergétique de ce lotissement nous semble très faible et dater d’un autre siècle.. La commune d’Ittre a adopté un Plan communal Energie Climat, qui veut réduire l’émission de CO2 de 40% d’ici 2030. La commune a également souscrit à la convention des maires qui vise les mêmes objectifs en diminuant la consommation énergétique et en augmentant la part des énergies renouvelables. Autant d’engagements qui doivent être traduits dans les faits. Dans le cas de ce dossier de lotissement, nous proposons une adaptation du projet qui intègre un coefficient supérieur d’isolation des habitations (habitat passif et/ou basse énergie), une intégration de panneaux solaires thermiques et photovoltaïques avec, éventuellement, une adaptation de l’ orientation des maisons au besoin ( seule une disposition N-S donne un taux de production suffisant), une étude approfondie d’un chauffage collectif éventuellement à partir de l’incinérateur, un éclairage public équipé de lampes led, l’utilisation de matériaux de type bio construction… .

– par rapport à la mobilité nous demandons une étude approfondi globale tant sur la RN280 (rue de Samme) ou de la liaison envisagée entre le nouveau lotissement et le cimetière. Où 15 maisons supplémentaires pourraient voir le jour. Cette liaison devrait être conçue dans le but de favoriser une mobilité douce et de contribuer au développement du village.

– Nous suggérons également que les maisons pour « personnes âgées, ou à mobilité réduite», soient conçues pour permettre une vie de plain- pied et que les combles aient une entrée séparée, de sorte à favoriser le concept de logements kangourous**. Cette adaptation serait, en outre, en faveur d’une rentabilité accrue pour le promoteur.

– Ce nouveau lotissement, ce nouvel hameau, doit donner une place plus importante aux équipements collectifs et communautaires : salle de réunion, accueil de la petite enfance,…

– Afin d’encourager les efforts consentis par le promoteur en matière de gestion énergétique et de santé publique, la commune pourrait renégocier les charges urbanistiques

– Nous faisons aussi référence à l’avis du Pôle d’Environnement du Conseil Economique et Social de la région wallonne qui dans son avis du 6/2/2018 estime que le projet doit être revu en profondeur sur base des distances de sécurité entre les habitations et la ligne à Haute Tension, la gestion séparative des eaux usés, et le respect de la définition de la zone agricole au plan de secteur. Le Pôle Environnemental demande de ce fait une révision de l’étude d’incidence.

Nous vous invitons à prendre part à l’enquête publique en cours en transmettant vos remarques avant le23 février à 11H30 au plus tard au Collège communal Rue de la Planchette 2, 1460 Ittre avec mention de la référence URB.2018/02

** Un habitat kangourou est un logement qui se compose de deux espaces de vie différents. Les résidents – un jeune couple et une personne âgée – se partagent les coûts, tout en conservant leur intimité.

ECOLO Ittre

Share This