Explications quand à notre vote « contre »

Nous constatons :
Que la commune d'Ittre vit une situation financière assez privilégiée grâce à l'apport des entreprises NLMK et Idempapers et à la compensation du Plan Marchal ( +1.300.000€).

Qu'elle développe de ce fait une série de services importants à la population :

  • développement de l'accueil de la petite enfance (crèche 18 places supplémentaires)
  • soutien accru aux missions d'aide et d'action sociale du CPAS (100.000€)
  • les investissements dans la lutte contre les inondations
  • des investissements au niveau des infrastructures sportives ( Agora Space)
  • des avantages divers : chèques pouvoir d'achat, voyages ainés, transittre, service extrascolaire, colis de noël,...

Nous contestons une série de dépenses :

  • la provision importante des contestations de NLMK ( 600.000€) qui empêche tout investissement alternatif.
  • Un élargissement du personnel sans cadre de personnel établi (Il s'agit de définir le cadre du personnel, sur une base minimale budgétaire (en cas de crash) et des besoins minimaux de service.)
  • Des caméras de surveillance ( 30.000 €)
  • Un service travaux très (trop ?) bien équipé (achat tracteur de 110.000 €)

Nous soutenons cependant les investissements qui concernent :

  • Le renforcement du service jeunesse (engagement 1/2t en plus).( Investissement plus adapté que les caméras de surveillance.)
  • Un investissement pour la réfection des sentiers : 70.000€
  • La dynamique autour du Plan Communal de Développement de la Nature (PCDR) et du Plan de Cohésion sociale (PCS)

Financièrement, la commune doit être capable de faire face à ses besoins , notamment assurer les services à la population, prendre ses responsabilités en termes d'investissements en faveur de la préservation de la planète ( la conférence de Paris doit se concrétiser aussi par des mesures prises localement !)

Nous devons de ce fait augmenter nos moyens financiers, notamment en investissant dans les économies d'énergies et les énergies renouvelables.

La création d'une commission finances qui étudie de près ces possibilités et qui s'attèle à clarifier les contestations Duferco et NLMK s'impose au plus tôt .

Ecolo soutient la dynamique communale de manière générale mais n'a pu voter un budget communal qui ne prépare pas assez l'avenir, qui investit nettement trop peu en économies d'énergies et en production d'énergies renouvelables sur son territoire.