La semaine de la mobilité est l'occasion pour la locale ECOLO de Ittre de sensibiliser les autorités communales et la population à l'efficacité et aux avantages du vélo comme moyen de déplacement quotidien, que ce soit pour faire des courses, se rendre sur son lieu de travail ou encore conduire les enfants à l'école.

Il y a encore beaucoup à faire pour que la Wallonie dispose d'une infrastructure vélo digne de ce nom permettant aux cyclistes de se déplacer en toute sécurité.

Initié sous l'ancienne législature, le plan « Wallonie Cyclable », doté d'un budget de 17 millions d'euros, était prévu pour 5 ans. Il a permis à 10 communes wallonnes pilotes de planifier et de se doter d'une réelle infrastructure vélo. Aujourd'hui, on craint le retour du saupoudrage des moyens de la région dédiés au vélo. Saupoudrage qui nuit à la sécurité des cyclistes, puisque ceux-ci sont obligés de jongler entre pistes cyclables et déplacements dans la circulation.

Nous l'avons vécu récemment à Ittre avec le projet de créer une piste cyclable à la place d'un sentier roulant existant « Les longs prés ». Malgré leur bonne volonté les échevins responsables se laissent embarquer dans un projet lourd, dénaturant et coûteux (330000€ avec 200000€ de subsides) et qui ne va pas à l'essentiel : créer des chaînons manquants.

ECOLO Ittre s'inscrit de ce fait dans l'action nationale qu' ECOLO mène dans le cadre de la mobilité et qui vise à identifier des voiries où une infrastructure vélo fait dramatiquement défaut. Pour ce faire, nous venons de taguer au spray à la craie ( voir photo en annexe) les lieux où les infrastructures vélo sont inexistantes, les fameux « chaînons manquants ».

Contact ECOLO Ittre
Marc Hordies