Lors du Conseil communal de ce mardi PACTE a mis en évidence que ce budget 2020 manque d’ambition et d’engagement.

Il s’agit d’un budget qui intègre les difficultés rencontrées (faillite de Virginal papers, soutien à NLMK), qui gère au mieux les dépenses de l’ordinaire, mais qui n’investit pas dans l’avenir.

On n’y trouve pas assez d’actions dans le domaine de l’énergie et du climat. Les termes Développement Durable , Slowcity, PAEDC manquent totalement dans les textes et dans les chiffres !


Les chiffres en présence montrent que des possibilités existent : le budget ordinaire se solde par un bonus de 167.000€, malgré un prélèvement de 657.000€ pour l’extraordinaire, et les recettes en IPP sont visiblement sous-évaluées, posant au passage la question du besoin d’augmenter ces taxes en IPP.

Nous avons lancer un appel, une sorte de Green deal pour Ittre.

L’avenir c’est une commune plus autonome en énergie, plus indépendante dans son financement, qui implique mieux ses citoyens, …
L’avenir c’est la préservation de la planète, la lutte contre les changements climatiques et l’émission de CO2.
Le Plan d’Action Energie Durable et Climat (PAEDC) fixe une série de moyens pour réaliser les 18.000 tonnes d’économies de CO2 que la commune d’Ittre doit rencontrer pour atteindre l’objectif des -40% en 2030. L’isolation des maisons, l’adaptation des système de chauffage, l’intégration des énergies renouvelables , panneaux photovoltaïques mais surtout l’éolien sont de véritables réponses.

Cet avenir passe par des moyens à investir, à réorienter, par une réelle volonté, une conviction d’agir.
La majorité affirme faire déjà beaucoup dans ce sens.
C’est certainement vrai, mais c’est totalement insuffisant et trop souvent les projets sont initiés par d’autres opérateurs ( OIRES, Duferco Developpement, InBW,…).

La commune doit assurer sa part d’effort, dont elle sera doublement récompensée : elle va contribuer à réaliser son Plan energie climat, réduire les émissions de CO2 et ainsi elle va économiser des moyens financiers et refinancer autrement son fonctionnement

Il se fait que la commune d’Ittre, grâce aux provisions trop importantes réalisées dans le cadre du différent fiscal avec NLMK, dispose d’une réserve de plus de 800.000€.

Nous avons proposé d’en investir une partie et de compléter par un emprunt afin de créer un fond d’investissement climat qui va dans quelques années devenir une source de financement et d’économies.
Il s’agit de prendre nos responsabilités et de démontrer notre capacité de gestion de la commune dans l’intérêt des habitants et de la planète :

  • 100.000€ dans le renouvellement des équipements de chauffage et d’isolation de nos bâtiments communaux (amortis en 3 à 5 ans selon le type de travaux);
  • 100.000€ dans l’installation de panneaux photovoltaïques (10 ans d’amortissement maximum);
  • 200.000€ dans l’éolien coopératif et citoyen : recette annuelle de 20 à 80.000€ en fonction du type d’investissement (placement financier ou partenaire d’un projet éolien coopératif et citoyen à Ittre). La ville de Nivelles, avec un investissement de 150.000€, obtient une recette annuelle de 90.000€ !


Au niveau du budget ordinaire nous avons demandé d’inscrire :

  • 25.000€ pour l’engagement d’un coordinateur, à mi-temps, du PAEDC, gestion énergie et climat;
  • 10.000€ pour le lancement d’une plateforme de mobilité "Ouest BW" qui favorise la mobilité de nos concitoyens en privilégiant le covoiturage, les transports en commun, les déplacements en vélo, à pied et qui suscite la création d’espaces de coworking.


Cet appel n’a malheureusement pas été entendu et ses amendements au budget ont été approuvé par PACTE et les IC et rejetés par la majorité PS-MR, 7 voix contre 9.

Non décidément, ce collège ne recevra pas le titre de personnalité de l’année par le Time magazine !

Pol Perniaux et Luc Schoukens
Conseiller PACTE